Vos retours sur "L'affaire de la rue de Lourcine"


Voici un florilège de vos réactions parvenues sur la boite mail de l’association ou sur la messagerie de notre Blog à l'issue de la représentation de la pièce d’Eugène LABICHE, « L’Affaire de la rue de Lourcine » au Théâtre 13, le samedi 07 février 2015 à 19 h 30, mise en scène de Yann DACOSTA, avec Jean-Pascal Abribat, Pierre Delmotte,
Hélène Francisci, Benjamin Guillard, Guillaume Marquet, et les musiciens Pauline Denize et Pablo Elcoq.

Très bon spectacle , j 'ai beaucoup appris sur Labiche , le metteur en scène a été formidable , il a donné des explications extraordinaires et j 'ai bien aimé sa mise en scène. Bravo également à toute la troupe , très bonne soirée !!!

J'ai été très intéressé par l'intervention de Yann DACOSTA nous faisant part de sa vision de cette pièce. Toutefois, je n'ai pas du tout adhéré à la réinvention de cette oeuvre de Labiche, la mise en scène ainsi que le jeu souvent décalé des comédiens, malgré leur talent, ne m'ayant pas permis de goûter à la drôlerie des dialogues. Le dépliant qui était distribué à l’entrée du théatre indique que la pièce est « un ovni théatral, aussi proche du théatre de l’absurde et de Kafka que du vaudeville ». Je n’avais pas lu avant la représentation mais, avec les explications de Yann Dacosta, on pourrait rajouter Lewis Caroll. Cette qualification me paraît très juste mais malheureusement, c’est pour moi là où le bât blesse car je suis peu sensible à cette forme de théatre et en particulier au style de Lewis Caroll. Cependant, si je n’ai que modérément apprécié la pièce, j’ai en revanche trouvé le débat avec le metteur en scène et les acteurs tout à fait passionnant. Yann Dacosta m’a fait voir la pièce d’une autre façon et il parle de son travail avec un enthousiasme communicatif.

Je m'attendais à autre chose, plus vaudeville, plus de quiproquos ... J'ai eu un peu de mal à rentrer dans la pièce, car je ne comprenais pas tout, heureusement qu'il y a eu la rencontre pour nous éclairer ! J'ai été un peu déstabilisée par les jeux d'eau, bravo aux comédiens, cela doit être très difficile de jouer ainsi ! Pour ce qui est des décors, bravo, ce n'était surement pas évident de les adapter à cheque scène ! Quant aux musiciens-chanteurs, j'avoue ne pas avoir tout compris ... La rencontre, formidable et indispensable pour la compréhension de la pièce, merci à tous les comédiens. Enfin le diner, et la soirée furent très sympa, bonne ambiance, compagnie très agréable. Par contre, pour le diner je m'attendais à mieux ! Voilà en quelques mots, mes impressions pour cette soirée anniversaire ! Merci de l'avoir organisée ...

La pièce est bonne mais le jeu "échevelé". Des acteurs, tous excellents, distrait du texte auquel on ne prête pas assez attention. Ce n'est, à vrai dire, qu'au travers des commentaires du metteur en scène que j'ai, après coup, perçu toutes les implications idéologiques du texte de Labiche : problèmes de classes, de grands et petits bourgeois que leurs costumes ne distinguent pas vraiment. On rit souvent car les acteurs sont déchaînés et parfaits mais c'est leur jeu qui amuse plus que ce qu'ils disent. 14/20

Impressions en 2 temps : avant et après intervention de Yann Dacosta. Avant : pièce loufoque avec débords en tout genre, un peu compliqué avec beaucoup d'eau, sans trop comprendre la logique de la pièce. Après intervention de Yann : Tout s'explique; mais quand mème, que d'eau ,que d'eau...et la sensation "mais comment font les comédiens avec toute cette eau, ces costumes "anti-costumes" ? !! Interrogation comme une sorte de malaise durant toute la pièce, trop décalée, sentiment de malaise pour l'évolution des comédiens. Au, final, je n'ai pas trop aimé la pièce, je ne suis pas assez "rentrée" dans l'ambiance de cette mise en scène qui m'a semblé trop intellectualiser ce que je pensais être une comédie.

Première soirée "complète" pour ce qui me concerne et j'en suis ravie. Bien qu'arrivée en retard j'ai pu apprécier la pièce dans laquelle je suis "entrée" très vite. Bravo pour le travail que vous faites pour rendre l'échange avec la troupe intéressant et ne manquant pas de souffle. Nous avons été gâtés avec ce metteur en scène passionnant et simple à la fois, avec une si belle expression que nous aurions pu l'écouter encore longtemps. Le repas n'était pas des meilleurs honnêtement mais l'important était davantage dans les échanges autour des assiettes que le contenu de ces dernières. Bonne ambiance, moment agréable : une réussite donc. Bravo à vous pour votre passion ! Donner une note, surtout une première, c'est difficile. Je dirais 14... + 1 pour le metteur en scène !

Comme le dit le metteur en scène, on peut passer à côté de cette pièce… ça été le cas pour moi ! Je n’ai pas vu l’intérêt du texte et j’ai même été étonné qu’elle soit « classée » dans le genre « vaudeville ». Cette pièce n’a rien d’un vaudeville, du moins le « vaudeville » tel que l’on se l’imagine, à savoir, le mari, la femme, l’amant, les portes qui claquent et les quiproquos. Je salue tout même, comment faire autrement, la performance des comédiens. Se donner comme ils se donnent tous les soirs tient vraiment de l’exploit physique et, bien sûr, artistique tant ils incarnent au plus profond d’eux mêmes ces hommes aux frontières de la folie. Mais grâce à l’association, la rencontre avec la troupe et avec ce metteur en scène passionnant a apporté un éclairage pour moi indispensable. J’ai compris la pièce à postériori si bien que j’aurai envie de la revoir !! En fait, je m’aperçois que « L’affaire de la rue de Lourcine » a été sublimée par la mise en scène de Yann Dacosta, par le jeu des comédiens et par les intermèdes musicaux. Au final, j’ai passé une très bonne soirée. Quant au restaurant et le « jeu-concours », très sympa ! Vivement la prochaine sortie !

Quelle soirée ! Une pièce incroyable qui sous ses aspects « comédie policière » se moque ouvertement de tous ces parvenus du 2nd Empire ! Une interprétation haut de gamme proposée par des comédiens surdoués. Une musique originale digne d’une BO d’un film noir. Une mise en scène inventive et intelligente. Une rencontre passionnante et instructive. Et enfin, un restaurant très convivial avec en prime un jeu. Dommage que je n’ai pas gagné mon menu !! Bravo à l’association et merci à la compagnie « Le chat fouin » !

Je pensais connaître Labiche, je me trompais. Le texte m’a un peu déstabilisée et le jeu des comédiens allait, pour moi, trop dans l’outrance. Je ne suis pas vraiment entrée dans la pièce car je ne m’attendais pas du tout à un tel spectacle. Mais avec l’association, il n’y a pas que la pièce qui compte. Je dois reconnaître que cette fois-ci, j’ai préféré la rencontre à la pièce ! Yann Dacosta parle si bien de son métier et de sa passion. Grâce à ses explications, la pièce prend un autre sens ou plutôt retrouve le sens que je n’avais pas saisi lors de la représentation ! Bonne idée aussi que d’interroger les comédiens sur leur parcours puisqu’ils font l’effort de rester parmi nous. Bref, une rencontre indispensable. Quant au restaurant, j’ai beaucoup apprécié la possibilité de se retrouver après la rencontre même si dans ce genres de soirées on ne peut pas parler à tout le monde. Merci au metteur en scène, aux comédiens et bien sûr à l’association.

Je ne suis pas sûr que Labiche ait voulu dire dans son texte tout ce que Yann Dacosta a pu y voir !! Comme il nous l’a dit, il aime bien lire entre les lignes, montrer les non-dits. Pour ma part, j’y ai vu beaucoup d’excès tant dans les propos que dans le jeu des comédiens. Je suis donc passé à côté de ce spectacle. En revanche, la rencontre a été passionnante et m’a appris beaucoup de choses et notamment que Fassbinder n’était pas si éloigné de Labiche !! Très sympa aussi la soirée au restaurant, même si les questions du jeu sont trop difficiles. Mais peut être ne suis-je pas un lecteur assez assidu du blog !!

Nous ne sommes jamais déçus au Théâtre 13. Pour notre première soirée dans cette salle « Seine », le plaisir était au rendez-vous. Connaissant, grâce à l’association, les programmations du Théâtre, je n’ai pas été surprise par la mise en scène audacieuse de Yann Dacosta qui s’est attaqué à un Labiche atypique. Rythme, humour, quiproquos, les portes qui claquent et même les parenthèses musicales, tout était là pour nous rappeler que nous étions dans un « vaudeville ». Pourtant, l’amant manquait dans la relation mari et femme et surtout il était beaucoup question de meurtre et de mœurs débridées, loin des codes habituels de Labiche. Yann Dacosta nous a proposé un spectacle inédit que nous ne serions peut-être pas allés voir de nous même. Merci donc à lui, aux comédiens et bien sûr à l’association d’avoir organisé cette « soirée anniversaire » très réussie avec une pièce intelligente, une rencontre passionnante et un diner très sympa.

Quelle diversité dans la programmation de l’association ! Après « Les cartes du pouvoir », et « Coup de Théâtres », une pièce de Labiche très originale bénéficiant d’une mise en scène très riche et très « intellectualisée », je pense notamment à la symbolique de cette fontaine qui m’avait échappée ! Eau symbole de vie… et de mort. Belle interprétation des comédiens, beaux costumes modernes (on ne reparlera pas des slips !!), très beaux décors. Quant à la musique, elle remplit parfaitement sa fonction : angoisser un peu plus le spectateur ! C’est vrai que nous ne sommes pas très à l’aise en regardant ce spectacle car c’est bien à une descente aux enfers que nous assistons. Certes, tout ça finit bien mais le mal est fait ! Les personnages nous ont montré leur vrai visage, des êtres capables du pire pour sauver les apparences. Des être humains en quelque sorte ! Merci à Yann Dacosta pour ses explications lumineuses et aux comédiens pour leur disponibilité sans oublier l’association, bien sûr !

Comment résumer cette soirée en quelques mots ? Une pièce dérangeante sur le plan moral même si la sexualité débridée des personnages n’est pas sans rappeler une certaine actualité ! Une pièce passionnante dans sa mise en scène (les explications de Yann Dacosta après la représentation ont été très utiles et très intéressantes). Un spectacle original, fidèle à la tradition d’exigence du Théâtre 13 et en parfaite cohérence avec le souhait de l’association de faire découvrir à ses adhérents toutes les formes de théâtre. Soirée très réussie. Merci à la troupe et aux organisateurs.

 MOTS CLES  
PETITES RECOMMANDATIONS ENTRE AMIS

 

1) Respecter la "date butoir" c'est envoyer le réglement de vos places le plus tôt possible et c'est aussi, bien sûr, pour vous, l'assurance de participer à la sortie théâtrale.

2) Ultiliser le virement bancaire c'est simple, pratique, gratuit et c'est surtout un gain de temps pour tout le monde. N'hésitez pas à demander le RIB de l'association par mail.

3) Commenter et noter les pieces c'est tout d'abord participer à la vie de l'association, c'est également partager notre passion du théâtre et c'est enfin manifester notre désir d'échanger ensemble des émotions communes.

 PETITS LIENS ENTRE AMIS  
 ARTICLES RECENTS: 

Petits Théâtres entre amis