Vos retours sur "Chère Elena"


Voici un florilège de vos réactions parvenues sur la boite mail de l’association ou sur la messagerie de notre Blog à l'issue de la représentation de la pièce de Ludmilla RAZOUMOVSKAIA, « Chère Eléna », au Théâtre Poche Montparnasse, le vendredi 10 avril 2015 à 21 h 00, mise en scène de Didier LONG, avec Myriam BOYER - Gauthier BATTOUE - Julien CRAMPON - Alexis GILOT et Jeanne RUFF.

Nous avons eu un peu de mal avec cette pièce qui nous a plongé dans un climat assez violent et noir renforcé par cette proximité avec les acteurs. Cependant nous avons apprécié découvrir un nouveau style de théâtre encore plus avec le talent de Myriam Boyer entourée par de jeunes acteurs dynamiques dont la rencontre à la fin fut passionnante. Le débat idéologique était défendu aussi bien par les idées que les gestes. Note : 12/20.

Quelle actrice cette Myriam Boyer !!! La pièce était très intéressante mais il aurait fallu (à mon humble avis) une scène plus vaste et un théâtre plus grand : la mise en scène aurait été plus appréciée. Le texte était très fort !

Belle soirée avec "Chère Eléna". Merci à celles et à ceux qui ont choisi ce programme. Réussite professionnelle, humaine, monde matérialiste, comment trouver le bonheur ? Défendre quelles valeurs ? Aujourd'hui, chacune et chacun d'entre nous peut se poser la question. Myriam BOYER nous apporte la réponse, elle donne un témoignage criant de vérité, merveilleuse actrice. Bravo aux jeunes comédiens qui déploient une énergie tout au long de la soirée, un regret pourtant quant à la petitesse de la scène qui ne leur offre pas suffisamment d'espace et de distance avec le public... un peu sonore parfois ! La rencontre avec les comédiens a été particulièrement réussie. Myriam BOYER s'est prêtée avec beaucoup d'amabilité au jeu questions-réponses. Son naturel fait merveille aussi bien sur scène que lors de l'interview, bravo pour ce beau moment ! Souhaitons aux jeunes comédiens un bel avenir, ils ont déjà un parcours intéressant et surtout une réelle passion pour le théâtre. Saluons le jeune public présent dans la salle, l'échange avec les comédiens n'en a été que plus passionnant. Bravo également au "Théâtre de Poche" pour ses quatre nominations !

Je ne voulais pas y aller car je ne suis pas « fan » du théâtre russe ! J’avis peur de m’ennuyer face à une pièce que je redoutais très politique. Certes, la position d’opposante au pouvoir de l’auteur est perceptible mais ce n’est pas ce que l’on retient avant tout. A ma grande surprise, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette pièce grave mais tellement bien jouée. Evidemment que nous sommes mal à l’aise face à cette jeunesse en perdition qui rejettent les valeurs humanistes de leur professeur. Evidemment que nous avons du mal à supporter ces scènes de violences physiques et surtout morales infligées à cette « pauvre » Eléna. Evidemment qu’il nous est difficile de soutenir le regard face scène de viol. Mais rien n’est gratuit et tout fonctionne. Quant à la rencontre… un grand moment. Merci à Myriam Boyer et à ces jeunes partenaires si talentueux !

Je n’ai pas tellement apprécié le discours « prêchi-precha » d’Eléna digne des sermons de Monsieur le Curé le dimanche à la messe ! Je suis peut être un peu dure mais je comprends que des jeunes ne soient pas sensibles à un message aussi moralisateur. A l’évidence, les valeurs de leurs professeurs ne répondaient à aucune de leurs préoccupations d’où le conflit. En revanche, j’ai été très impressionnée par la performance des comédiens, Myriam Boyer en tête. La rencontre m’a permis de découvrir une femme simple, intègre et finalement abordable. Merci à « Petits Théâtres entre Amis » !

J’ai adoré ! Pour moi, la meilleure pièce de la saison 14. Texte fort, thème universel, comédiens au top, rencontre hyper intéressante. Très beau choix de l’association. Merci.

Quatre nominations aux « Molières », c’est largement mérité ! Cette pièce me réconcilie avec le théâtre russe que je considérais comme hermétique voire ennuyeux. Du grand théâtre comme l’association sait nous le proposer. Merci et vivement la dernière !

J’ai eu du mal à rentrer dans la pièce. J’étais trop proche des comédiens et ça m’a gêné surtout pour la scène du viol. Je me suis étrangement sentie « voyeuse » ce qui est un comble pour un spectateur ! Je reconnais que le texte est très bien écrit et très bien interprété. Merci à Myriam Boyer pour sa disponibilité et aux jeunes comédiens pour leurs explications.

Nous savions que la soirée allait être difficile, je ne pensais pas qu’elle serait éprouvante. On ne peut pas sortir indemne d’une pièce comme celle-la, tout y est dérangeant. Les conditions de vie misérables de cette enseignante qui a donné sa vie à sa passion de transmettre posent question sur la reconnaissance du statut de l’enseignant. La violence d’une jeunesse désespérée nous fait prendre conscience de la grande responsabilité de nos politiques face à la problématique de l’avenir de nos jeunes. Certes, la rencontre nous a appris que cette pièce n’était pas une problématique russe mais bien une pièce universelle. Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il y a tout de même dernière la violence des jeunes un message fort contre le pouvoir politique en place symbolisé par Eléna.

Ce qui est bien avec l’association c’est que nous avons l’assurance d’avoir des spectacles très diversifiés et toujours de qualité. Après Labiche, le théâtre russe… le grand écart en quelque sorte ! A mon grand étonnement, j’ai pris autant de plaisir à un suivre un vaudeville qu’une pièce engagée ! Il faut dire que le jeu des comédiens était parfait et que le texte était propice à la réflexion. Une soirée exigeante, intelligente et finalement utile.

 MOTS CLES  
PETITES RECOMMANDATIONS ENTRE AMIS

 

1) Respecter la "date butoir" c'est envoyer le réglement de vos places le plus tôt possible et c'est aussi, bien sûr, pour vous, l'assurance de participer à la sortie théâtrale.

2) Ultiliser le virement bancaire c'est simple, pratique, gratuit et c'est surtout un gain de temps pour tout le monde. N'hésitez pas à demander le RIB de l'association par mail.

3) Commenter et noter les pieces c'est tout d'abord participer à la vie de l'association, c'est également partager notre passion du théâtre et c'est enfin manifester notre désir d'échanger ensemble des émotions communes.

 PETITS LIENS ENTRE AMIS  
 ARTICLES RECENTS: 

Petits Théâtres entre amis